Corona, La chine et le Figaro : Covid-19 – Point de situation au 13 avril . par le général D. Delawarde.

Covid, Corona, Coronavirus, Virus
par Dominique Delawarde. 13 avril 2020

Préambule : L’occasion faisant le larron, je repousse d’un jour l’analyse par un altermondialiste, du complotisme altermondialiste pour revenir sur un cas d’école qui s’est présenté hier et qui traite du complotisme atlantiste directement lié à la crise du Covid-19.

Sous le titre : Comment la Chine tire les ficelles de l’Organisation mondiale de la santé, Isabelle Lasserre du Figaro écrit un article à charge contre la Chine.

Cette fois, l’article n’est pas tiré d’un site de réinformation de 2ème classe mais c’est le prestigieux Figaro, fleuron français de l’information, qui relaye la propagande atlantiste. Explications :

Cet article mélange habilement le vrai et le faux. On y trouve beaucoup d’affirmations gratuites, d’insinuations, d’allégations. Les citations sont, pour la plupart, de sources anglo-saxonnes (Trump, les députés ou sénateurs américains). Lorsqu’elles ne le sont pas, elles sont anonymes « un diplomate français ayant séjourné à New York » et enfin nous découvrons une certaine Valérie Niquet, spécialiste de la Chine la plus citée et très probablement inspiratrice de l’article.

Mais qui donc est Valérie Niquet ? C’est une jeune femme qui écrit pour la « Fondation » pour la recherche stratégique (FRS) et dont les écrits sont très régulièrement anti-chinois.

Mais qu’est-ce donc que cette Fondation FRS ? qui la finance, et rémunère donc Valérie Niquet .. ? quelles sont ses publications habituelles ?

Son financement de 3,5 millions d’euros est assuré par les différents ministères français (atlantistes) à hauteur de 68%, par l’UE et l’OTAN (atlantistes) pour 16%, par des agences publiques (atlantistes) pour 9% et par des financement divers 11% dont il conviendrait de préciser l’identité des généreux donateurs. On se demande ce que vient faire l’OTAN dans le financement d’une « Fondation » française qui s’auto-proclame indépendante de toute idéologie….

À l’examen de la production de cette « Fondation » financée à 76% par le contribuable français, on s’aperçoit très vite qu’on est là dans une officine atlantiste chargée de dispenser la bonne parole otanienne.

Quant à Isabelle Lasserre, peut-être aurait-elle gagné à revoir l’excellente enquête de ses consœurs allemandes et diffusée sur ARTE et de nous présenter de manière claire qui finance l’OMS aujourd’hui. Elle aurait évité de se fourvoyer dans la mauvaise pratique de l’inversion accusatoire et de participer au discrédit de son journal : Le Figaro. 

Elle aura beaucoup de mal à me convaincre qu’une OMS financée à 79% par des fonds américains et par les lobbies pharmaceutiques est dirigée par les Chinois…

À mes amis je dis clairement ceci : Vous allez voir se multiplier, tant sur la toile que dans les médias mainstream occidentaux, les articles à charge contre la Chine et la Russie dans les jours qui viennent.

Il s’agit pour l’OTAN, et l’UE de tenter de rebâtir une cohésion mise à mal par la crise Covid 19. En se forgeant et en présentant à l’opinion un ennemi absolu :  le duo Chine-Russie. Ces deux états seront suspectés par des articles malveillants de constituer une menace contre l’occident.

Il s’agit aussi de préparer le terrain à la réactualisation du concept stratégique de l’OTAN de 2021 qui devrait d’emblée présenter le duo Chine-Russie comme le nouvel adversaire du moment.

Réponse à un doute persistant exprimé par un lecteur :  Je ne suis toujours pas convaincu de la sincérité des données présentées par la Chine.

Ma réponse : Ma conviction est que les chiffres ne peuvent plus, en 2020, être manipulés à grande échelle sans que des preuves tangibles de cette manipulation soient très vite connues et ne finissent par se retourner contre ses auteurs.

Par ailleurs, les données chinoises sont, pour moi, confortées par celles de tous les pays du continent asiatique, dont plusieurs sont nos alliés, et qui ont montré de manière éclatante que l’Asie, dans sa globalité, avait beaucoup mieux géré l’épidémie que l’Europe ou l’Amérique du Nord.

Sur les 210 pays ou territoires affectés par le Covid-19 dans le monde, 48 sont des pays ou territoires d’Asie. Sur ces 48 pays ou territoires d’Asie, 38 ont fait mieux que la Chine face à l’épidémie en affichant des taux de mortalité inférieur ou égal à 2 décès par million d’habitants.

Faut-il accuser ces 38 pays ou territoires d’Asie qui ont fait encore mieux que la Chine de mentir sur leurs déclarations ?

Les 9 pays d’Asie qui font moins bien que la Chine sont curieusement des pays plus « occidentalisés » qui sont dans l’ordre: le Liban et les Philippines (3 décès/million d’h), La Corée du Sud, l’Arménie et Barheïn (4 décès par million d’h), Chypre (9 décès par million d’h) Israël (12 décès par million d’h), la Turquie (14 décès par million d’H)  et le malheureux Iran sous embargo occidental (53 décès par million d’h).

Pour mémoire, La France en est déjà à 221 décès par million d’h et terminera cette épidémie à près de 400 décès par million d’habitants, alors que les chiffres n’évoluent plus beaucoup dans l’énorme majorité des pays d’Asie……

Ce simple constat d’ensemble me conduit aux conclusions suivantes :

1- Les résultats actuels placent la Chine en 39 ème position en Asie pour son bilan de perte par Million d’habitants : ça n’est pas glorieux pour un pays qui avait plus de moyens que d’autres mais c’est le pays où a démarré l’épidémie. Donc, rien que de très normal. Il y a bien une « cohérence des données pour l’ensemble du continent asiatique ». Et je ne vois pas pourquoi et sur quels éléments concrets se fondent ceux qui voudraient absolument que seul, le pays classé 39ème sur 48 en Asie pour ses résultats face à l’épidémie (en perte par Million d’h) soit accusé de mentir sur ses chiffres ?????  Il faut être US ou otanien pour insister aussi lourdement et chercher la paille dans l’œil du voisin pour essayer de faire diversion, de faire oublier sa gestion désastreuse de l’épidémie et de diaboliser le rival de demain. 

2 – Si l’on excepte l’Iran, pays sous embargo sur les médicaments depuis plus de 40 ans, les deux pays qui ont les pertes les plus lourdes par million d’h sont la Turquie et Israël, les 2 pays les plus « occidentalisés » d’Asie…, étrange, n’est-il pas ?

3 – Ma question en retour : Faut-il accuser toute l’Asie d’avoir triché ? et tant que nous y sommes, toute l’Afrique, toute l’Amérique du Sud et toute l’Océanie pour l’unique raison que ces pays font mieux que nous ? Peut-être parce que leur population moins aseptisée sont moins fragiles que les nôtres ? Personnellement, je ne le pense pas.

*

Point de situation au 11 avril 0h00 GMT

Depuis le début de l’épidémie :

210 pays ou territoires ou bateaux (2) ont été affectés par le virus, pour 1 852 359 cas déclarés.

114 194 décès (+ 5 415 hier) 423 311 guérisons (+ 20 652 hier) ;

1 314 854 patients (+ 46 549 hier) en cours de soins, dont 50 776 en état critique (+ 182 hier).

À noter que :

11 pays ou territoires ne seraient toujours pas affectés par l’épidémie à ce jour (Corée du Nord, Tadjikistan, Turkménistan, Lesotho, Comores, Tonga, Salomon, Marshall, Micronésie, Palaos, Sao-Tomé-et-Principe) 

25 pays ou territoires ont eu de 1 à 10 cas détectés depuis le début de l’épidémie (18 d’entre eux ne comptent aucun décès, et les 7 autres ne comptent, au total, que 8 décès.)

56 pays ou territoires comptent entre 11 et 100 cas détectés depuis le début de l’épidémie pour un total de 96 décès.

 Sur les 210 pays ou territoires concernés par l’épidémie, 106 ont déclaré de 0 à 5 décès…

  • 5 415 nouveaux décès du coronavirus (-680 par rapport à la veille) dans la seule journée du 12 avril.
  • 13 pays ont déclaré plus de 1 000 décès depuis le début de l’épidémie (Italie, Espagne, USA, France, Chine, Iran, Royaume Uni, Pays Bas, Belgique, Allemagne, Brésil, Suisse, Turquie)
  • Sur les 114 194 décès enregistrés dans le monde depuis le début de l’épidémie, 104 927 étaient dans ces 13 pays (91,9%) et 101 916 (89,2%) dans les pays de la «coalition occidentale» (US, UE, OTAN).
  • 4 803 des 5 415 décès d’hier (88,7%) sont « US, UE, OTAN ». C’est ce camp qui paiera le prix le plus fort tant sur le plan humain que sur le plan économique (récession inévitable, crise économique possible)

Au niveau de la planète, le nombre de nouveaux cas et des décès du jour est en baisse sensible. Mais il faut être prudent avant d’en déduire une amélioration de la situation épidémique. Nous sommes en plein week-end pascal et l’effet « pause dominicale » dans les bilans a toujours été observé. Compte tenu du lundi de Pâques, ce n’est que dans le bilan du 15 avril 0h00 GMT que nous retrouverons des données plus fiables, voire quelques rattrapages… Une interprétation des données pays par pays serait donc extrêmement « fragile ».

Les bilans les plus lourds de la journée d’hier restent ceux des USA et du Royaume Uni qui enregistrent, à eux deux 42 % des décès de la planète.

Les situations de l’Italie, de l‘Espagne, de l’Allemagne, de la France et de l’Iran s’améliorent.

Un tableau du bilan actuel du nombre de cas et de décès par grande région du monde permet de réaliser celles qui s’en sortent bien, pour l’instant, et celles qui ont souffert et continuent de souffrir.

L’Asie, à l’exception de l’Iran, est quasiment sortie de l’épidémie. Lorsque les européens et nord-américains en seront sortis à leur tour, dans quelques semaines, le pourcentage de leurs pertes sera supérieur à ce qu’il est aujourd’hui……

Pour relativiser encore et toujours les bilans humains de cette pandémie, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) nous apprend que, chaque année, la grippe saisonnière est responsable de 5 millions de cas « graves » qui entraînent entre 280 000 et 600 000 décèsLe Covid-19 n’a, à ce jour, affecté que 1,85 million de personnes dont près de 230 000 cas graves qui se sont traduits par près de 114 200 décès.

Compte tenu des données jugées incomplètes ou faussées par l’effet « pause dominicale », l’analyse pays par pays n’est pas faisable sérieusement. Elle reprendra dans le rapport du 15 avril. Espérons que les bonnes nouvelles que l’on semble percevoir seront confirmées.

Le tableau ci-après ne comporte que les 59 états ou territoires ayant enregistré plus de 1500 cas. Ce tableau représente près de 99 % du bilan humain de la pandémie.

Dominique Delawarde

MOTS CLÉS:CORONAVIRUSPANDÉMIE COVID-19PROPAGATION DU VIRUSAUTHOR(S) AND CONTRIBUTOR(S) :

Général Dominique Delawarde

GÉNÉRAL DOMINIQUE DELAWARDE

Ancien chef «Situation-Renseignement-Guerre électronique» à l’État majot interarmées de planification opérationnelle.

Source : https://reseauinternational.net/covid-19-point-de-situation-au-13-avril-0h00-gmt/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *