Sur l’idéologie coloniale : 2ème partie. Mohamed Bouhamidi chez Hacene Arab (radio chaîne 3 )

Timbre Algérie poste commémoratif de la résistance de l’oasis de Zaatcha dont tous les habitants furent massacrés sous la regard du Général Herbillon et du Bachagha Bengana.

Le colonialisme dans sa forme achevée au 19ème et 20ème siècle est le développement de ce que l’Europe a appelé les « découvertes » : celles de la « route des Indes », de l’Amérique, des innombrables îles et archipels ou d’un continent comme l’Australie. Centrée, à l’origine, sur la découverte des routes commerciales, cette recherche s’est transformée en quête des fabuleux trésors des civilisations « inconnues » (de qui ?) ou des immenses ressources naturelles des sociétés dites « primitives ». Derrière quels masques idéologiques et sous quels prétextes « moraux » ces conquêtes accompagnées de massacres de masses et de génocides, se sont-elles réalisées ? Mohamed Bouhamidi et son hôte Hacene Arab proposent une approche pour cerner la question.

Les idées que je défends reflètent les thèses du « Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *