Une intense propagande médiatique

 

 

Une intense propagande médiatique

Publié le 24 octobre 2021 /Le Saker Francophone

Pour commencer à comprendre ce qui se passe dans le monde en général et le monde occidental en particulier, il est d’abord nécessaire d’admettre une chose : nous sommes hypnotisés par une incroyable propagande. Une propagande utilisée par ceux qui la propagent, c’est-à-dire les oligarques et le gouvernement qu’ils ont mis en place, pour obliger la population à penser d’une certaine manière et lui faire avaler des décisions qu’elle refuserait si les choses étaient claires et transparentes. Par exemple la propagande pour faire élire Macron, celle pour envahir l’Irak, celle qui vous fait croire que le modèle politique actuel est soit le meilleur soit le seul possible, celle qui vous fait croire que la démocratie actuelle est un système politique abouti donc non réformable, celle qui vous empêche de voir que ce ne sont plus les présidents qui décident mais les oligarques, celle qui vous a fait croire que le président syrien est un boucher sanguinaire, que Poutine et Xi Jiping sont des dictateurs…

Bien sûr, comme tout le monde, votre première réaction va être : « Ho, il exagère », montrant ainsi à quel point vous êtes aveugle à cette propagande. Car celle-ci est insidieuse, menée par des médias qui se prétendent indépendants et un contre-pouvoir politique. Là réside le premier mensonge. Les médias institutionnels (MI) ne sont pas indépendants puisqu’ils appartiennent à des oligarques dont une grande partie de la fortune dépend des marchés publics et qui utilisent leurs médias pour promouvoir l’idéologie ultralibérale.

Il fut une époque où ces médias étaient surnommés le 4eme pouvoir, un pouvoir censé contrebalancer le pouvoir de l’État. Depuis que la plupart des MI sont aux mains des oligarques de chaque pays, que les Agences de presse appartiennent à on-ne-sait-qui, ce 4eme pouvoir s’est fondu avec le pouvoir étatique et le pouvoir économique qu’il ne critique qu’en surface, juste pour maintenir l’illusion d’un contre-pouvoir, se gardant bien de faire un véritable travail d’enquête ou même de relayer objectivement l’information.

Commençons par regarder la vidéo « Les nouveaux chiens de garde », publié en 2012, qui présente la situation médiatique française et montre la manière insidieuse qu’ont les médias d’éduquer la population française aux « merveilles de l’ultralibéralisme ». Tout en sachant que la même situation existe dans tous les pays libéraux où la presse aux mains des oligarques permet de faire pression sur les politiques, de faire pression sur le peuple aux moments des élections, et de censurer tout sujet pouvant déstabiliser le régime ultralibéral qui profite bien plus à ces mêmes oligarques qu’au reste de la population.

Un autre phare permettant d’éclairer le niveau de propagande occidentale est le livre intitulé « La Fabrique de l’Opinion publique : La Politique économique des médias américains » de Noam Chomsky. Voici une vidéo inspirée de ce livre. Malgré sa qualité, c’est un livre qui commence à dater car, depuis, la manipulation psychologique des populations s’est accrue, comme le fait remarquer ce texte :

Ceux qui voudront aller plus loin dans cette analyse et suivre au jour le jour la propagande des MI pourront aller fouiller dans les archives et suivre les publications d’Acrimed, l’Association pour la Critique des Médias français.

Un mensonge répété cent fois devenant une vérité, l’omission d’information par des médias qui se prétendent neutres et indépendants, des opérations psychologiques de manipulation de l’opinion publique gérés par les services secrets, des psyops en américain, ainsi que la censure ou la disqualification des opinions dissidentes sont les piliers de la propagande moderne. Nous verrons dans les chapitres suivants de nombreux exemples vous montrant comment ces techniques sont utilisées dans la pratique.

Voyons d’abord un peu d’histoire pour montrer que le phénomène n’est pas nouveau. Nous verrons plus tard la forme et l’ampleur inquiétantes que prend la propagande occidentale à notre époque post-moderne, signe qu’il y a beaucoup de choses à cacher.

Voyons maintenant ce qu’il en est à notre époque.

Et maintenant quelques exemples concrets de manipulation médiatique, parmi des milliers.

Au moment de certains échecs subis par « l’Establishment », comme l’élection de Trump et le oui au Brexit, on a observé une augmentation de la propagande, avec la création, par les médias eux-mêmes, du concept de « fake news », fausse nouvelle ou infox en français, créé pour diaboliser toute information s’éloignant de la doctrine officielle, en particulier celle publiée par les sites d’information alternative comme le Saker Francophone.

Au même moment les adeptes des « théories du complot », c’est-à-dire ceux qui refusent d’avaler tout cru la propagande et qui pensent que certains oligarques complotent avec l’État profond pour détourner la démocratie et s’enrichir au dépens de la population, sont dénoncés et ridiculisés. D’autant plus qu’ils deviennent dangereux en dévoilant le pot aux roses.

Même le monde scientifique s’y met et le résultat est risible.

C’est cette situation de propagande médiatique totale qui a entraîné l’apparition, sur l’espace encore libre qu’est internet, de sites d’information alternative, de contre information, comme le Saker Francophone et bien d’autres, qui proposent une description différente du monde et permet aux lecteurs de ces sites de sortir du carcan de propagande dans lequel les maintient les MI et d’enfin « comprendre quelque chose à l’état dans lequel est le monde ».

Les analystes travaillant pour vulgariser cette contre-information et tentant de déjouer la propagande sont bien sûr vilipendés par les MI. Une des manières de le faire est de les traiter de « Trolls du Kremlin » pour sous-entendre qu’ils travaillent pour le compte du gouvernement russe, alors qu’ils sont bénévoles ou ne survivent que grâce aux dons de leurs lecteurs, donc vraiment indépendants. Voici leurs motivations :

Pour éviter que cette information alternative ne se répande dans le public et ne vienne gêner la propagande médiatique, les gouvernements, les médias, les moteurs de recherche et les médias sociaux censurent les voix dissidentes.

Un des principaux objectifs de cette propagande est la propagande de guerre. Elle est répandue pour faire accepter des guerres à une population qui n’en veut pas et donner bonne conscience aux militaires qui y sont engagés.

Qui profite le plus de cette propagande de guerre et veut qu’elle se perpétue ?

Un long texte technique, écrit par deux officiers de l’armée étasunienne, sur la propagande de guerre, largement utilisée depuis le bombardement de la Yougoslavie par l’OTAN.

Quelques exemples concrets de propagande de guerre.

Enfin, un excellent document dont le titre dit tout : « Les États-Unis, la propagande et la guerre : de Cuba (1898) à l’Irak (2003) »

Vous retrouverez la propagande de guerre menée par le bloc anglo-saxon dans nos chapitres suivants. Vous verrez qu’elle est l’arme numéro un de l’Occident qui, depuis l’échec du Vietnam, a compris qu’il ne peut plus gagner une guerre classique contre un peuple qui résiste à l’envahisseur. Le mieux est alors de le diviser, discrètement, pour qu’ils se battent entre eux et détruisent leur propre pays. Et pour cela, rien de mieux qu’organiser une « révolution de couleur », une importante technique de guerre hybride dont l’outil numéro un est la propagande. C’est ce qui s’est passé en Ukraine et en Syrie. Mais aussi à Hong Kong, en Thaïlande, en Macédoine…

Pour clore ce chapitre, voici quelques conseils et considérations philosophiques pour s’y retrouver dans ce brouillard de propagande médiatico-gouvernemental.

Maintenant que vous avez bien intégré la puissance et les ficelles de la propagande occidentale, nous allons, dans le chapitre suivant, voir plus en détail les techniques de guerre hybride que « l’empire étasunien » utilise pour garder son emprise sur le monde et empêcher le continent eurasien de s’unifier.

Nous verrons ensuite des cas concrets, comme l’Ukraine, la Syrie, le combat contre la Russie et la Chine, nous découvrirons aussi un autre visage de la Russie, de la Chine, ou du si diabolisé Vladimir Poutine…Nous examinerons de près l’Union européenne, l’état des démocraties occidentales, la notion d’État profond et le combat qu’il a mené contre Trump. Nous finirons par assister à la décadence et à la chute de cet « Empire ».

Vous découvrirez donc, en suivant nos textes, une autre version, une autre vision du monde que celle dont vous étiez imprégnés en n’écoutant que les médias institutionnels.

Au début vous expérimenterez de fortes résistances de la part de votre esprit. On ne lui fait pas changer d’avis et de point de vue si facilement. Et c’est normal. Mais vous y reviendrez parce que vous sentez bien que quelque chose cloche dans la logique et la représentation du monde que les MI vous présentent. Il faut alors combler cette faille en allant chercher une autre représentation du monde. Personnellement cela fait 10 ans que je fréquente les sites d’information alternative et je peux vous dire que la diversité des opinions qu’ils présentent, la logique de représentation du monde qu’ils offrent vous permet de bien mieux comprendre ce qu’il se passe dans le monde, surtout en cette période de basculement civilisationnel. Alors qu’avec les médias institutionnels, ce même monde reste noyé dans un brouillard incompréhensible de contradictions, brouillard provoqué justement pour vous empêcher de comprendre les enjeux inavouables de la sociopolitique contemporaine.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *