L’Ukraine: le mensonge et la désinformation par Jean-Yves Jézéquel

L’Ukraine: le mensonge et la désinformation 

La désinformation est la seule et unique préoccupation de l’Occident.
Les épisodes défilent sous nos yeux ébahis :
On nous montre une maternité de Marioupol effondrée sous les bombardements russes, et les victimes sont des femmes et des enfants, ensevelis sous les décombres !
Quelques jours plus tard, alors que le mal est fait par les mensonges des médias, on apprend que cette maternité avait été évacuée plusieurs jours avant pour être transformée en caserne fortifiée des néo-nazis du bataillon Azov. Voir le témoignage ci-dessous :
On nous montre ensuite les bombardements criminels russes sur la population civile : un bâtiment éventré, des corps écrasés sous les décombres.
Quelques jours plus tard, nous découvrons sidérés les mêmes photos, superposables, qui datent de 2021 et qui proviennent des bombardements d’Israël sur Gaza. (Cf., sources en fin d’article)
On nous montre la ville de Kiev, de nuit, illuminée par les bombardements intensifs russes : les russes ont envahi l’Ukraine et font la guerre impitoyable et cruelle au peuple ukrainien qu’il faut soutenir en leur envoyant des armes… !
Quelques heures plus tard, on découvre rigoureusement les mêmes photos des bombardements de l’OTAN sur Belgrade en 1999.
3 mars 2022 à 22:59
Two old photos show Israeli airstrikes in the Gaza Strip, not Russia attacking Ukraine
On nous montre dans Kiev, une foule de civiles qui s’enfuit en criant dans les rues, devant les méchants russes qui viennent les exterminer.
Quelques jours plus tard, on retrouve rigoureusement la même scène tournée par une équipe de cinéma pour le film Kaléidoscope datant de 2019.
No, este vídeo no es un montaje en Ucrania tras el ataque ruso · Maldita.es – Periodismo para que no te la cuelen
maldita.es · Fact-checking
On nous montre encore une ville détruite, sous les ruines ; on voit que les décombres se trouvent en bordure de mer ; il est dit sur ces images qu’il s’agit de Kharkiv bombardée par les russes.
Quelques jours plus tard, on découvre exactement les mêmes photos datant du 4 août 2020 : il s’agissait de la gigantesque explosion au port de Beyrouth dévastant la ville ! Kharkiv n’étant pas en bord de mer, il était simple de se dire qu’il y avait encore une fois du gros mensonge dans cette désinformation de masse.
https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/crimee/guerre-en-ukraine-attention-aux-fausses-images-qui-circulent-sur-les-reseaux-sociaux_4979148.html
On nous montre une photo d’un vieil homme avec son petit chat dans les bras, qui fuit les méchants russes tuant tout le monde.
Quelques jours plus tard on découvre que cette même photo a été publiée par le journal Le Monde en 2018 évoquant une scène qui se déroulait en Turquie.
Comme avec les White Helmets en Syrie, on retrouve le même style de mise en scène : une blogueuse beauté en haillons se sauve de la maternité bombardée par les russes ; elle a le visage blessé et ensanglanté. Dans une autre photo suite à cette scène, la blogueuse en question n’a plus aucune trace de blessures au visage et elle brandit les produits de maquillage qui ont servi à la transformer en victime des Russes.
T.me/inessas100
Voir la vidéo en cliquant ICI
Des journalistes casqués et munis de gilets pare-balles nous commentent la situation violente des combats acharnés des russes sur la population ukrainienne qui se défend des envahisseurs. Juste à côté d’eux, on voit une dame qui sort tranquillement avec son vélo pour aller faire ses courses. Sur une autre photo de journalistes en pleine guerre, on voit des touristes qui prennent tranquillement des photos de bâtiments culturels. Sur d’autres photos encore, on voit une journaliste qui explique que les russes bombardent la ville où elle se trouve et juste à côté on peut voir une file de gens qui font la queue en palabrant gaiement pour entrer dans un cinéma.
Dans un autre média on nous montre une petite fille qui pleure assise à côté du cadavre de sa maman tuée par les criminels russes.
On retrouve exactement la même photo sur un site où l’on peut acheter ce genre d’images dont le copyright date du 04 novembre 2010.
Un autre média nous présente le premier journaliste américain mort en Ukraine victime de la guerre menée par les russes, décédé après avoir sauté sur une mine russe.
La même image du même journaliste est datée du 16 août 2021, et l’article associé à la photo explique que ce journaliste a été exécuté par les Talibans à Kaboul.
D’autres photos de reportage de guerre datée du 22 février 2022, montrent des femmes éplorées à Kiev, bombardée par les russes. On retrouve les mêmes photos qui datent de 2015 et qui n’ont rien à voir avec l’Ukraine.
On nous fait entendre le président Ukrainien Zelensky qui assure qu’il n’y a pas de nazis en Ukraine.
Un article du Figaro de 2018, explique pourtant que des milices extrémistes du bataillon Azov, martyrisent les habitants du Donbass. On connaît également l’excellent reportage de Paul Moreira datant de 2016 sur les néo-nazis en Ukraine.
https://www.pltv.fr/ukraine-les-masques-de-la-revolution/
Une photo datant du 24 février 2022 montre Zelensky en tenue militaire et casqué, au milieu des soldats et luttant pour la défense de son pays contre l’envahisseur et agresseur russe. La même photo est tirée des archives, datant du 6 décembre 2021. Il est avec les néo-nazis qui bombardent le Donbass. On apprend de plus que Zelensky s’est réfugié à l’ambassade américaine en Pologne.
https://www.boomlive.in/fact-check/world/ukraine-russia-vladimir-putin-president-volodymyr-zelensky-in-military-outfit-viral-photo-fact-check-fake-news-16950
La fierté nationale ukrainienne montre la photo du 7ème avion de combat russe descendu en plein vol le 24 février 2022. Les mêmes images mises à l’envers démontrent qu’il s’agit d’un avion de chasse américain qui explose en vol lors d’un salon de démonstration, le 1er juillet 2021. De plus, l’aviation russe n’est pas intervenue en Ukraine à l’occasion de cette opération de police pour la dénazification de l’Ukraine.
Le ciel ukrainien a été neutralisé par les armes électroniques pour empêcher tout avion et tout drone de survoler le territoire, afin d’éviter les pertes d’hommes au sol et afin de protéger au maximum la population civile de l’Ukraine. lesakerfrancophone.fr
Une télévision allemande fait des commentaires indignés sur des images épouvantables de trois explosions phénoménales qui détruisent une ville de manière spectaculaire en disant que les missiles russes démolissent des quartiers habités par la population ukrainienne.
Quelques jours plus tard, on retrouve exactement les mêmes photos dans une vidéo qui avait été tournée en Chine par des témoins de l’explosion d’une usine chimique en 2015…
Pour plus d’images voir cette vidéo :
L’OMS alerte la communauté internationale, justement au moment même où les Russes décident d’exposer les nombreuses preuves qu’ils ont trouvées sur les laboratoires de guerre biologique américains en Ukraine, en disant que les risques sont élevés de dissémination de maladies comme le choléra, la polio, la tuberculose, la typhoïde… sur l’Europe, à cause de la guerre en Ukraine et des flux de réfugiés ukrainiens ! On anticipe en faisant reposer toute la responsabilité sur les Russes qui sont les acteurs de la guerre en Ukraine !
Conclusion
Les exemples de falsifications de l’information sont pléthore et nous n’avons que l’embarras du choix ! Chacun peut aller à la pêche des « Fakes News », même grossières, qui sont actuellement balancées sur les TV du monde de « l’axe du bien » : un spectacle pitoyable et l’expression la plus criante de la décadence absolue de ce monde atlantiste noyé dans son mensonge…
On n’a plus besoin de démontrer que la plus grande source de la désinformation en Occident menteur, ce sont d’abord les Etats, puis les multinationales, puis les médias sous contrôle des groupes d’intérêts, des lobbies et des politiques partisans.
“On peut tromper tout le peuple un certain temps, ou certaines personnes tout le temps, mais on ne peut pas tromper tout le monde, tout le temps. ” (Citation attribuée à Abraham Lincoln)
Lorsque Poutine a dénoncé « l’empire du mensonge » c’est l’ensemble de la machine occidentale qui est devenue hystérique et qui s’est mise à condamner tout ce qui n’émanait pas de son narratif pervers de menteur impénitent.
Il faut dire qu’en occident atlantiste on est largement habitué au mensonge omniprésent dans l’information qui est une perpétuelle désinformation : le coup tordu fondateur de cette tradition du mensonge politique avait été monté par le Général Monroe pour le Gouvernement des Etats-Unis de l’époque (1823) voulant s’approprier une grande partie du Mexique jusqu’au Rio Grande à partir d’un odieux chantage. C’est ce premier épisode historique qui a donné son nom à ce qui est devenu la doctrine courante monroïste des USA ; l’attaque bidon de la flotte américaine par les vietnamiens dans le Golfe du Tonkin ; l’assassinat du président JFK ; la fraude électorale ayant propulsé les Bush père et fils au pouvoir ; les attentats sous faux drapeau du 11 septembre 2001 ; la lutte contre le terrorisme pour justifier la guerre d’Afghanistan (2001-2021) ; l’éviction scandaleuse de José Maurício de Figueiredo Bustani, premier Directeur général de l’Organisation sur l’Interdiction des Armes Chimiques ; la fiole agitée par Colin Powel au Conseil de Sécurité des Nations Unies déclarant que Sadam détenait des armes de destruction massive (ADM) et qui a justifié l’invasion de l’Irak, les attentats sous faux drapeau attribués au terrorisme islamiste, puis les vraies fausses organisations terroristes comme Al-Qaïda/ISIS/Daech, affiliées aux services spéciaux, la fiction Ben Laden, les soi-disant printemps dit arabes ; l’hystérie anti-libyenne puis anti-syrienne, puis anti-iranienne ; la propagande anti-coréenne du Nord, la propagande anti-chinoise à quatre axes, la russophobie résiduelle de la Guerre froide 1.0, le cirque magistral de la COVID-19 et la manipulation planétaire autour de cette fausse pandémie et à laquelle tous les pays occidentaux ont été forcés de prêter le flanc de gré ou de force…
Ce système pervers de désinformation mondiale, entièrement basé sur le mensonge, ne tolère aucun narratif indépendant ou opposé à sa version qu’il impose à coups de censures, de sanctions, d’éliminations ou d’exclusions, car sa survie dépend exclusivement du mensonge et de l’illusion qu’il génère. Ce système survit tant que des milliards de personnes continuent d’y croire et d’adhérer au narratif de la doxa totalitaire.
Qui est le véritable agresseur de l’Ukraine ?
Nous devons accepter de regarder en face la vérité!
Jean-Yves Jézéquel
Ce qui se passe en Ukraine a de très graves implications géopolitiques. Cela pourrait nous conduire à un scénario de troisième guerre mondiale.
Il est important qu’un processus de paix soit engagé afin d’éviter une escalade.
Mondialisation.ca n’est pas en faveur de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Un accord de paix bilatéral est nécessaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *